Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 16:32

L'information qui va suivre est passée totalement inaperçue dans la presse francophone. Bien que le fait se soit produit la semaine dernière, il gagne à être porté à la connaissance du grand public, qui est en droit de disposer de suffisamment d'éléments pour se faire une opinion.

Ça s'est passé la semaine dernière, dans la nuit de dimanche à lundi, soit le 26 novembre, dans une maison du mochav Sedé Abraham, situé sur les terres du Conseil régional Eshkol, l'un des plus touché par la hargne des terroristes qui occupent la bande de Gaza. La distance qui sépare les lanceurs de missiles n'est que de 4.5 km, tandis que celle qui sépare le mochav de la frontière égyptienne est de 1.5 km.

Un terroriste arabe a franchi la barrière de sécurité, et a passé plusieurs heures dans les parages avant de s'introduire dans le domicile de la famille Matsfon.

Le responsable de l'équipe de secours, Zadok Admon Edri témoigne: «Le terroriste est arrivé au mochav à 3h40. Il l'a fait après avoir franchi la barrière du secteur de Hével Shalom, qui est équipée de détecteurs. Ensuite, il s'est introduit à l'intérieur de l'enceinte de Sedé Abraham. Il a enfin fait irruption dans la maison de Yaël Matsfon. La mère était seule avec ses quatre enfants. Son mari est à l'armée dans le nord du pays. le terroriste était armé d'un grand couteau et d'une barre de fer. il l'a frappée au visage et à l'épaule. Pourtant, malgré ses blessures, elle s'est battue. Elle a lutté contre lui comme une lionne. C'est une femme forte et courageuse, qui travaille en tant que monitrice qui apprend aux novices à monter à cheval. Elle s'occupe aussi de courses de chevaux. Elle a réussi à le mettre en fuite. Nous sommes heureux que l'incident ne se soit pas transformé en un Itamar 2.»

A titre de rappel, la famille Vogel a été sauvagement assassinée par deux jeunes terroristes arabes à son domicile, dans le repos et la quiétude du shabbat. Les terroristes n'avaient pas épargné jusqu'au bébé de quatre mois.

Le responsable de l'équipe chargée de la sécurité intérieure du mochav Sedé Abraham considère que cette intrusion est un échec pour l'armée: «Nous espérons que l'armée en tirera les leçons qui s'imposent. Dans le cas contraire, nous tirerons nos propres conclusions, qui se traduiront entre autres par des manifestations et des prises de contacts avec les ministères. Il est impensable que nous nous levions le matin en ayant l'amère impression de ne pas être protégés.

Les habitants s'attendent à la reprise des combats et sont très mécontents de la manière à laquelle la guerre s'est terminée. Tout le monde sait très bien que, même après l'opération Colonne de nuée, la situation va aller en empirant.»

L'armée a réagi et a annoncé qu'une enquête était en cours, et qu'elle leur fournirait les éléments nécessaires pour la suite.

Par ailleurs, des soldats ou civils chargés de surveiller les frontières, des localités civiles ou des campements militaires dont le grillage est équipé de détecteurs, sont souvent dérangés par de fausses alertes. Le déplacement d'un animal peut en effet déclencher le système d'alarme. Dans le passé, des terroristes avaient déjà déjoué ce genre de dispositif de surveillance en déclenchant sciemment et à plusieurs reprises les détecteurs pour faire croire à un mauvais fonctionnement à l'origine de fausses alertes.

Traduit de la presse israélienne par Yéochoua Sultan

Illustration: un village du Conseil régional Eshkol

Partager cet article

Repost 0
vu-sous-cet-angle Yéochoua Sultan
commenter cet article

commentaires