Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2021 2 09 /11 /novembre /2021 14:22

La pression exercée sur les parents pour qu'ils cèdent et acceptent de livrer leurs enfants aux griffes de la société Pfeizer, ne diminue pas. Elle suit la technique de la pêche. Vous avez été ferré, puis on vous a laissé vous éloigner en déroulant le fil. Vous avez l'impression qu'on vous a relâché, mais, de temps en temps, on tire sur la canne pour vous rappeler à l'ordre. Et c'est la deuxième fois depuis la rentrée, soit en un peu plus de deux mois, que le lycée nous envoie un message nous annonçant le renvoi manu militari à la maison de toutes les élèves non-vaccinées de troisième, car une ou plusieurs d'entre elles sont sorties positives à un test de dépistage du coronavirus. La dernière fois, une vingtaine de jeunes filles avaient dû précipitamment quitter l'internat pour le même motif vers 22h heures, en se dépêchant de ne pas rater les derniers bus, (authentique). Je m'étais retenu de réagir, ayant naïvement pensé qu'il était préférable de ne pas se lancer dans une polémique tendue et inutile, et d'attendre que les excités se calment d'eux-mêmes.

Cette fois-ci, j'ai réagi et écrit que la dernière fois, ils avaient également mis hors de cause les rétablies. Oubli révélateur que je me suis gardé de signifier au passage. J'ai par contre réitéré ma question : pourquoi les vaccinées sont-elles dispensées de test, puisque chacun sait depuis le mois de juin que les vaccinés ne sont pas intouchables, qu'ils contractent et transmettent le virus au même titre que les autres.

Depuis fin septembre, les statistiques ne font plus état de triplement inoculés porteurs ou transmetteurs du corona, pas même de malades qui s'ignorent, puisque, à en croire le langage médiatique, un porteur en pleine forme est un malade asymptomatique. Les Vrp veulent laisser entendre qu'après un vent de panique, la troisième dose aurait fini par faire ses preuves. (Forcément, pas de tests, pas de triplement piqués positifs).

Quoi qu'il en soit, la direction de l'école a été avare de détails. Pour en savoir plus, c'est par ma fille, scolarisée en troisième, que j'ai obtenu un complément d'information. Elle devait (pas d'inquiétude c'était prévu) dormir à la maison. Huit filles étaient concernées. Mais le hic, c'est qu'elles étaient pour la plupart triplement vaccinées. Mais pourquoi avoir subi ce test alors ? C'est d'une honnêteté déconcertante. Vu que le vaccin ne protège de rien, les élèves n'ont pas eu la conscience tranquille. Elles ont voulu en avoir le cœur net, on ne sait jamais, et surtout ne pas se sentir prétentieusement au-dessus de tout ça. Et de la même façon qu'on peut faire une virée chez le glacier, au manège ou au cinéma, une autre attraction consiste à aller faire en bande organisée un test Pcr.

Si des parents me lisent, ne cédez en rien. Les médias relatent le décès par hémorragie cérébrale d'une jeune étudiante de seize ans de Rehovot. Elle n'avait aucun problème de santé. C'est dans plusieurs médias, mais il n'est pas fait mention de l'inoculation. Néanmoins, ne soyons pas dupes. Les mêmes pressions sont exercées dans tous les lycées du pays. Et comme on le voit, les sarcasmes, quolibets, etc., ne sont pas dirigés contre les moutons de panurge qui se laissent mener par le bout du nez et servent de cobayes à un repris de justice multirécidiviste, qui continue de soudoyer tous azimuts pour la promotion de son juteux commerce (combien de milliards pour 2021/22?). L'effort national se trouve dans la résistance, pas dans la capitulation et l'obéissance. Tenez bon.  

Partager cet article
Repost0

commentaires