Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2016 2 29 /03 /mars /2016 08:29
Drapeau palestinien jusqu'à l'indépendance d'Israël
Drapeau palestinien jusqu'à l'indépendance d'Israël

Attribuer aux colons arabo-musulmans de la terre d'Israël le nom de Palestiniens, revient, pour un Juif, à trahir son propre lien avec son sol.

Le Midrash rapporte que si Moshé n'est pas entré en Palestine, c'est qu'il n'avait pas reconnu sa patrie. Bien que le Midrash ne puisse être pris au pied de la lettre, puisque le Texte cite explicitement que les eaux de la querelle et les coups portés au rocher qui devait recevoir seulement des paroles en sont la cause, il n'en demeure pas moins qu'il véhicule de profonds messages.

Quelle est donc l'explication du Midrash pour porter de tels griefs? Les filles de Jethro lui disent : "Un homme égyptien nous a sauvées des bergers". En revanche, Joseph, toujours appelé hébreu, même au plus profond de son exil égyptien, mérite que sa sépulture soit rapatriée à Sichem.

Donc, quelle différence fondamentale pourrait-on trouver entre la considération de la personne comme non-rattachée à la terre d'Israël, et la considération symétrique du non-rattachement de la terre à soi-même mais à un tiers?

A tous les castors astucieux qui me rétorquent que Palestine est un nom donné par les Romains dont l'empereur Hadrien, non content d'avoir promulgué l'édit qui porte son nom et interdit toute présence juive à Jérusalem, chercha ainsi à faire oublier celui de la Judée, je réponds que nous accordons une victoire à cette cause ratée (puisque par les suite les Juifs ont été appelés Palestiniens) en renchérissant et en nous ralliant à cette tentative puisque nous acceptons cette usurpation qui consiste à non seulement adopter la désignation dudit empereur mais à en faire une identité qui ne nous désigne plus.

Et aux autres castors astucieux qui me disent que, de toute façon, Palestinien, comme Philistin, est un terme dérivé de la racine trilitère hébraïque PLS signifiant non pas position latérale de sécurité mais envahisseurs, je leur dis qu'ils n'ont qu'à les appeler directement Polsim, ça évitera des malentendus.

Et à ceux qui s'angoissent et transpirent, "mais alors, comment les nommer?", j'explique qu'en dehors des Masri venus profiter de la manne du renouveau juif en Palestine, leur population se compose en grande partie de résidus de l'empire ottoman, empire qui s'est rétracté sans reprendre en ses frontières tous ses ressortissants.

D'ailleurs, si vous êtes allés en Allemagne, vous avez pu remarquer que beaucoup de femmes turques affichent des caractéristiques vestimentaires similaires à nombre de descendantes des sujettes ottomanes laissées en Israël.

c'est un peu comme un gant dont la main se serait retirée en en laissant l'enveloppe apparente.

Ces Turcs, ou leurs descendants, sont donc le gant sans la main, ou alors ils ont l'air d'un gant.

Partager cet article

Repost 0
vu-sous-cet-angle Yéochoua Sultan
commenter cet article

commentaires

bliah philippe 30/03/2016 23:51

Quand on voit ce qu'est devenu Gand...